TCTDF Triade Couleur Test Dynamique Flash

TCTDF
Triade Couleur Test Dynamique Flash
De Corrado Malanga
31 décembre 2012
Cet article décrit la procédure finale standard qui permet à celui que la suit, d’acquérir la capacité potentielle d’accéder à la conscience de son propre soi.
Dans ce test, ou procédure expérimentale, qui s’ applique à l’étude des phénomènes exogènes à la planète Terre, s’acheminent toutes les expériences théoriques pratiques des nos recherches concernant la perception humaine. La procédure précédente, de laquelle celle-ci dérive, se proposait d’essayer de remédier au phénomène des abductions extraterrestres. Nous avions en fait, identifié une procédure dénommée Triade Couleur Test Dynamique. ( TCTD) qui avait rapporté des résultats excellents.
La procédure du simple TCT prévoyait une simulation mentale assez compliquée, qui était guidée par un operateur externe. On faisait simuler à l’abducté une chambre mentale plongée dans le noir dans laquelle il y avait des sphères qui représentaient des lampes éteintes. Ces lampes étaient après allumées ( évoquées) mentalement par le sujet abducté dans un ordre précis. De façon archétype elles simulaient les trois composants de son propre soi : raison , esprit, et âme. A’ travers un simple mécanisme archétypique, en analysant les couleurs des trois lampes on pouvait obtenir un profil psychologique précis du sujet examiné ainsi que des ces problématiques . Ces problématiques pourraient être liés à la présence d’interférences extraterrestres ou bien, elles pourraient dépendre des psychismes du sujet liées aux expériences de son vécu.
Dans le cas des sujets abductés on corrigait les couleurs avec l’aide de l’operateur afin d’obtenir les couleurs archétypes corrects. Ces couleurs avait été identifiés sur une base archétype- statistique comme : le vert pour la raison, le rouge pour l’esprit et le bleu ou le jaune pour la partie animique. Pour une étude approfondie du mécanisme archétype cérébral, voir les précédents travaux , en particulier ceux qui concernent le TCT ( Les couleurs de l’âme du même auteur).
Après, on demandait au sujet d’identifier la présence d’autres sphères lumineuses à l’intérieur de sa chambre mentale qui correspondaient aux intrus de nature extraterrestre. Le cerveau du sujet, de façon archétypique, voit les intrus comme des sphères lumineuses avec des couleurs précis et , dans ce cas, il était possible identifier les mémoires extraterrestres actives, les lux, les parasites sans corps ainsi que tous les micro implantations éventuellement présents dans son corps . La sphère animique était encouragée à éliminer mentalement avec son propre acte de volonté tous objets et sujets étranges à la chambre mentale. Après, on éliminait toutes les connections d’âme avec les bâtisseurs de cette univers virtuel duel , avec l’ Homme Premier, avec son correspondant de l’anti univers et avec la partie hiérarchiquement plus élevée de cette structure, que l’on peut identifier dans le mythe indien avec les figures des créateurs Shiva et Vishnu ( voir Genesi III du même auteur ).
Une fois que le sujet s’était différencié des ses créateurs manipulateurs on demandait à la partie animique de visionner , à travers un computer imaginaire, le corps de l’abducté, en vérifiant la présence de micro implantations extraterrestres et militaires et de les détruire un par un avec son propre acte de volonté.
En suite, on demandait à la partie animique de chercher dans l’espace temps tous les containeurs copies de soi même . Ils étaient donc identifiés et éliminés à travers un acte de volonté.
L’analyse de la time line menée par la partie animique avait le but de verifier que dans le futur ainsi que dans le passé n’existaient plus de scènes d’abduction. Le sujet était ainsi entièrement libéré du
problème de l’abduction. Dans certains cas on lui faisait parcourir , à travers la conscience de sa propre âme, un parcours que l’on appelait «  album photographique « , dans lequel on identifiait toutes les typologies d’extraterrestres qui étaient venu déranger la vie de l’abducté afin de faire prendre conscience à âme de sa situation passée. Les extraterrestres étaient ainsi reconnus et identifiés , au niveau conscient. Cela aurait empêché n’importe quel ultérieur enlèvement inconscients.
A’ la fin, les trois sphères étaient unies dans une seule sphère de couleur blanche ou jaune , idéalement symbolisant la somme du rouge, du vert et du bleu ou du jaune. La fusion des trois consciences de la triade était perçue de façon archétype, comme la somme algébrique des trois fréquences des trois couleurs dans le visuel. La raison produisait donc automatiquement la couleur somme.
Les objectifs de cette procédure, qui durait en moyenne deux heures et quarante minutes, étaient de faire acquérir à la triade la conscience nécessaire pour ne plus se faire soumettre à des actions d’abductions, soit de la part des extraterrestres, soit de la part des militaires et d’influences de créateurs cosmiques de nature diverse .
Les résultats, même si bons, n’étaient pas encore optimaux.
Plusieurs sujets, après le traitement, avaient effectivement acquis la capacité de se défendre de l’extraterrestre mais souvent, à cause de graves déficiences psychologiques provenant du passé, ils n’étaient pas en mesure de maintenir cette position tout au long de leur vie sur cette planète.
Dans ces cas, il fallait donc procéder à des ultérieures applications de cette méthodologie. On a d’ailleurs vérifié que si la procédure était conduite avec suffisante expérience, elle menait en tout cas à la libération de l’abducté, même si lui, tout au long de sa vie, pouvait encore expérimenter quelque rechute due au fait que , dans l’agenda extraterrestre , on ne prévoit pas des stratégies alternatives à la classique abduction.
L’utilisation de cette longue procédure contenait toutefois une série d’insuccès entièrement du au fait que les abductés manquaient d’une évidente volonté de réellement se libérer de la matrice extraterrestre. En fait, à l’intérieur de l’abducté surgissaient des réactions psychotiques d’origine diverses qui menaient le sujet à la conclusion que la vie avec l’extraterrestre était meilleure que celle sans lui. L’ancienne procédure prévoyait aussi la construction d’une cloche protective archétype qui aurait enveloppé la chambre mentale de l’abducté de façon à laisser dehors l’imagine archétype de l’extraterrestre qui ne pouvait donc plus envahir son conteneur ( corps). Cette barrière était garantie par l’énergie de la part animique qui était mise à garde de la triade , à l’intérieur du conteneur humain, qui était donc inexpugnable.
Toutefois, on avait remarqué qu’avec cette procédure, chaque fois que l’ ego du sujet , cette à dite l’estime de soi à laquelle l’ego est lié, venait à manquer la barrière mentale devenait fragile et tôt ou tard s’écrasait sous les pressantes manœuvres extraterrestres.

La nouvelle procédure
Dans ce dernière année nous avons pu effectuer des ultérieures observations expérimentales qui nous ont conduit à identifier des erreurs de procédure présentes dans l’ancien TCTD. Ces nouvelles observations proviennent d’un étude de l’univers au niveau quantique. En particulier, la compréhension que l’univers n’est pas duel nous mettait devant l’idée qu’il n’y avait pas de séparation.
La dualité , comme on l’ a décrite dans la troisième partie de la trilogie intitulée Genesi, publié il ya quelque temps, est un piège perceptif de la raison humaine. L’univers est erronément vécu comme une sorte de double hypothèse duelle, où les extrêmes appartiennent à deux catégories différentes. Les bons et les méchants, allumé et éteint, patrons et esclaves, riches et pauvres. Mais aussi, operateurs hermitiens linéaires de signe opposé, comme le + et le – ou les vecteurs unitaires de l’espace, du temps et de l’énergie potentielle, ils n’étaient que des illusions perceptives. Dans ce contexte, la dualité onde-corpuscule était restructurée dans une nouvelle optique non duel, lié à la conscience et non pas à des paramètres cachés non fiables, qui sont d’ailleurs beaucoup cherchés dans la physique moderne et jamais trouvés.
L’assomption que l’univers virtuel n’est pas duel nous faisait comprendre que quelque chose avait essayé de nous le faire croire. On découvrait ainsi que la dualité est un système pour classer l’homme, pour lui faire croire d’être responsable de ce qui se passe sur un front qui s’oppose à un autre front. La dualité était le système avec lequel les extraterrestres et les aliénés essayaient de forcer l’homme à faire des batailles qui n’étaient pas les siennes. L’idée de la dualité prévoyait que les fronts s’affrontèrent pour l’éternité et la formule dividi et impera aurait fonctionné jusqu’à l’instant où quelqu’un s’en serait rendu compte du piège.
Certaines observations dans le domaine de la physique quantique nous avaient permis de comprendre comment la dualité n’existait si non comme forme perceptive fausse. Nous comprendrions que le deuxième principe de la thermodynamique était à revoir là où l’entropie de l’univers devait être mise en relation non à l’énergie du système, mais à la conscience du système, qui est d’ailleurs lié à son énergie.
La conclusion de toutes ces observations nous emmenait dans une seule direction. Si la dualité n’existe pas, l’univers n’est pas divisé en deux sous univers, mais consiste en une seule boite dans laquelle il existent beaucoup d’ êtres vivants avec des degrés de conscience différents qui ont une ample gamme de nuances. Cette perception de l’univers avait été confondue avec une vision duelle de l’univers même.
L’univers n’est pas duel en soi mais devient duel parce que perçu comme tel par des consciences non intégrées. Par conséquent, dans le TCTTDF, il n’existaient pas des barrières qui cataloguaient et classifiaient l’univers. Nous ne pouvions pas ériger une barrière qui renfermait l’abducté dans une cage bâtie par lui-même. Nous ne pouvions pas espérer que la cage était réellement protective puisque l’existence de la cage même, arche typiquement, était la représentation de la possibilité d’en abattre les frontières. S’il n’y a pas des frontières on ne peut pas les abattre. L’abducté ne devait pas se défendre de l’extraterrestre avec une barrière . On ne pouvait pas tenir séparés âme, raison et esprit , même si unis dans une somme des trois sphères, qui pouvaient toujours être ramenées à leur position originale en rétablissant la séparation entre elles.
Il n’existait pas de séparation entre les composants de la triade puisqu’ils avaient été séparés au début par les bâtisseurs mêmes de la dualité. La conscience de l’homme, cet à dire la Création, ne peut être manipulée par personne et pout obtenir la manipulation il faut séparer la conscience en trois sous- consciences et les classifier. En réalité, on découvrait que âme, raison et esprit n’existent que dans notre perception duelle, en réalité ils sont trois parties d’une seule partie originale, la conscience. Elle est de toutes couleurs puisqu’âme, raison et esprit sont de toutes couleurs. Chaque couleur représente, de façon archétype, une possibilité de se manifester. Comme la conscience peut être tout, ses trois composants différentiées n’existent plus dès qu’elles acquièrent à nouveau la conscience d’avoir étés antérieurement divisés .
La somme d’ âme, raison et esprit ne pouvait être une sphère qui, de façon archétype, était blanche puisque le blanc est la somme algébrique des trois fréquences propres à la manifestation de la triade. Il ne représente donc pas une complète intégration d’elles. Le blanc peut en fait être recomposé dans les trois couleurs originelles. Cela rend ainsi possible de rétablir la séparation et donc l’abduction extraterrestre.
La somme totale des couleurs prévoit que la sphère finale de la conscience intégrée dans l’univers virtuel soit de toutes les couleurs, non pas superposées, mais intégrées dans une couleur somme totale. Cette couleur est la non couleur.
La non couleur est perçue par le cerveau humain, de façon archétypique, come le tout et le néant qui ont, selon la physique du Zero Point Energy ,exactement le même sens.
Si l’on croit qu’un point dans l’espace est vide on doit se demander s’il est vide parce qu’ il n’y a rien ou s’il est vide parce que dans ce point il y a le tout et le contraire du tout qui s’anéantissent l’un l’autre. Voici que le tout et le néant deviennent la même chose. La sphère transparente est le tout qui , de façon archétypique, est le néant. Cependant, comme la sphère transparente n’a pas de consistance rien ne peut s’ y accrocher. La sphère transparente évoque la représentation archétypique de l’onde quantique.
Le concept d’onde et particule est lié au concept de conscient et inconscient. Quand la conscience est onde elle se présente comme inconscience . On sait qu’elle existe mais on ne se pas où elle est localisée dans l’espace temps. Bref, elle est invisible parce qu’elle est partout simultanément. Au contraire, la particule est la représentation archétype de la connaissance totale conscience complète  .La conscience intégrée sait qu’elle peut être soit onde soit particule et elle sait aussi que c’est elle même qui décide si elle est onde ou particule. Se présenter à l’extraterrestre comme onde veut dire être complètement transparent et invisible . D’un point de vue quantique, cela signifie refuser l’expérience extraterrestre et par conséquent expérimenter l’ absence d’interaction. Le phénomène physique devient donc perceptible uniquement comme onde et non pas localisé en tant que particule. Etre particule veut dire accepter l’expérience de l’interférence.
On peut apprendre ce concept de façon archétypique à la conscience intégrée, cette conscience prend connaissance de ne savoir faire qu’une seule chose : décider des millions de fois par jour devant tout l’univers, si participer à une expérience et être particule par rapport à l’expérience ou refuser l’expérience et «  ne pas se faire trouver par elle « en assumant l’aspect de l’onde. Être onde signifie que «  je sais que tu est là mais je ne sais pas ni où ni quand «.
Pour simplifier, la conscience intégrée sait maintenant comment devenir invisible à l’expérience extraterrestre.
La nouvelle partie expérimentale du triade couleur test dynamique flash (TCTDF) qui ne dure que 15 minutes en une seule application, rend irréversible la fusion de la triade, apprend à la conscience intégrée les concepts virtuels de la physique quantique d’une façon compréhensible et permet à n’importe qui fait correctement cet exercice de s’intégrer avec soi même.
La procédure n’est pas construite pour sauver l’homme de l’extraterrestre mais pour faire en sorte que l’homme acquière conscience de son propre soi . En cet instant, si le sujet qui pratique la technique était abducté il se libère immédiatement et pour toujours du problème. Si le sujet n’a jamais été abducté il se libère de toute façon, de son lien avec la création des faux Dieux ou Démons qui, sur lui, n’auront en tout cas, plus jamais aucun pouvoir.

 

L’univers non local et l’expérience abductive

Le TCTDF ne prévoit pas la destruction de micro chips, ni la destruction et la recherche de copies. Il n’évoque aucune image d’extraterrestres ni aucune sorte de souvenir virtuel. Il ne corrige non plus les couleurs de la triade, il n’est donc pas traumatique. Il prévoit des états d’autohypnose très légers, facilement modifiables selon les exigences. Il faut souligner que, comme l’univers n’est pas local, le passé ou le futur n’existent pas, seule le présent existe. La procédure produit un effet immédiat sur la Time Line de l’ancienne Programmation Neurolinguistique (PNL).
En effet, dans le même instant dans lequel les trois sphères de la triade de n’importe quelle couleur s’unissent et rejoignent ainsi la parfaite transparence , elles, non seulement se sont intégrées en une seule conscience de façon irréversible, mais sur l’axe du temps, elles se présentent comme si elles n’avaient jamais été séparés.
Les fonctions d’onde quantique du passé et du futur collassent dans le présent en ne rendant réel que le présent. Dans ce contexte, si la conscience totale est reconstruite elle se présente comme jamais divisée avant. Donc, si la conscience n’a jamais été divisée avant, personne n’a jamais pu la manipuler. Cela provoque expérimentalement, l’effet que, au moment de la fusion, toutes les mémoires des abductions passées disparaissent, tous les micro chips que l’abducté a sur soi disparaissent .On élimine aussi d’un seul coup toutes les copies de l’abducté qui jamais ont été faites.
L’expérience de l’abduction reste en tant que «  faite » mais on n’a aucun souvenir visible dans le cerveau d’un vécu qui, à ce moment là, est comme s’il n’avait jamais existé puisqu’il appartiendrait à un passé modifié et donc actuellement en réalité jamais existé.
La nouvelle procédure garantit d’ailleurs, le total libre arbitre de la conscience intégrée. La sphère transparente de la C.I. à n’importe quel moment peut décider d’être onde ( sphère transparente ) ou particule, d’être visible ou invisible, de vouloir interagir ou de vouloir refuser l’expérience.
La nouvelle procédure ne prévoit pas l’élimination physique de l’extraterrestre mais simplement la transformation de l’élément adductif en onde. Dans ce contexte, la conscience intégrée devient invisible à l’extraterrestre qui, techniquement, n’a plus la possibilité d’interagir avec l’événement. L’extraterrestre n’a donc pas été détruit mais tout simplement , la chance d’interagir avec lui est minimisée à une valeur positive, mais aussi petite que nous le décidons
La chance d’interagir avec l’extraterrestre devient si petite qu’il ne peut même plus être identifié. Ce résultat en termes virtuels se transforme en refus de l’expérience par la conscience intégrée. Cependant, d’un point de vue quantique, cela est traduit comme un résultat des probabilités statistiques , qui assume que nous sommes ceux qui construisent la virtualité et nous interagirons avec elle seulement si nous le voulons. Ils ne sont pas les instruments à faire les mesures mais c’est nous que les produisons. Cela a récemment été démontré dans certaines expériences de thermodynamique quantique ( voir Genesi III par le même auteur ).
Il faut aussi souligner que le traitement quantique des événements peut être effectué seulement dans des contextes microscopiques ( le monde des particules physiques élémentaires ). En fait, soit les composants de la triade que la conscience intégrée sont entièrement assimilables aux composants microscopiques de la physique quantique de Bohm.

 

Il n’y a pas d’ échecs dans la technique

Il faut souligner que chaque technique a ses points faibles ou, en tout cas ses limites. Le TCTDF en soi, n’a aucun défaut. Cependant, cela ne veut pas dire que le sujet ne sera plus repris si abducté. Le sujet sera repris si sa conscience intégrée le souhaitera.
Il y a beaucoup de pulsions qui peuvent influencer cette démarche. Par exemple, un sujet abducté et libéré du problème depuis plus d’un an est repris , ou bien est de nouveau en contact avec des espèces extraterrestres pendant une certaine nuit. Le jour d’après des ecchymoses apparaissent sur le corps de l’ex abducté.
La reconstruction de l’épisode à travers la technique d’ancrage de la PNL a mis en évidence deux facteurs importants.
Pendant la nuit les extraterrestres étaient entrés dans sa maison mais, quand il les décrit, il dit qu’il était comme s’ils ne l’avaient pas vu.
En effet, les extraterrestres poursuivent leur chemin et vont dans la chambre du frère de l’ex abducté, lui aussi dans le problème.
L’ex abducté pense qu’il doit protéger son frère et donc, il décide inconsciemment , d’accepter de nouveau l’interférence extraterrestre en redevenant visible.
La suite était un vrai « corps a corps «  avec les extraterrestres dont les effets étaient visibles le jours d’après, au réveil.
Le deuxième effet qu’ on pourrait remarquer était que, dans ce cas, l’ex abducté n’était plus repris. La conscience intégrée en fait, ne peut plus être séparée et rien ne peut plus jamais agir sur elle.
Il y a cependant, d’autres cas dans lesquels le conteneur est repris. Cela parait être du au fait que l’ex abducté décide de se venger sur ses ravisseurs et ressent un profond rancœur envers eux qui sont considérés comme ceux qui lui ont ruiné l’existence. Dans cet instant le sujet inconsciemment, est disposé à la vengeance et donc accepte de nouveau la confrontation, le face a face avec l’extraterrestre que retournera à tourmenter l’abducté, incapable de se libérer du problème non résolu au niveau psychologique.
Cette technique peut être appliquée aussi à des gens qui ne savent rien des extraterrestre, qui n’ont pas conscience de leur situation, qui, au niveau conscient, n’ont aucun souvenir de n’importe quel genre. Cependant, après le traitement la conscience intégrée peut décider de se souvenir des expériences dont elle a conscience mais dont elle n’a plus le souvenir vif. Dans ces cas il parait que la conscience intégrée se rend visible à l’extraterrestre pour se faire reprendre ou pour jouer un jeux qui peut aussi être dangereux mais qui en tout cas, n’emmène plus à la soumission de la sphère de la part de l’extraterrestre. La sphère transparente n’est en fait plus reprise.
Dans cette phase il est important d’intégrer la sphere avec son propre conteneur . Dans le cas contraire, le conteneur sera repris même si la sphère ne pourra plus être manipulée. Dans ce cas, surtout s’il s’agit d’une femme, le sujet sera encore utilisé comme factrice extraterrestre. La seule solution pour cet inconvénient est d’ apprendre à la conscience intégrée à s’intégrer avec son propre conteneur.

Qu’-es-que c’est la conscience intégrée

Avec le terme conscience intégrée on entend cette partie de la conscience primordiale qui a crée l’univers virtuel mais qui cependant, s’est intégrée avec la virtualité, ayant conscience de l’espace du temps et énergie. Il s’agit d’une conscience qui en tant que somme des ses trois composants, avec des caractéristiques virtuelles aussi, sait que l’univers est une des ses créations, elle sait ce que veulent dire espace temps et énergie, elle s’exprime au neutre et non pas au féminin comme l’ancien partie animique, elle domine l’espace, le temps et l’énergie. Potentiellement elle sait s’exprimer de façon para normale, elle utilise le conteneur pour faire une expérience.
Donc, comme la conscience intégrée doit faire l’expérience elle n’a conscience pas du Tout, parce que si elle avait cette connaissance elle n’aurait nul besoin de s’intégrer dans l’univers virtuel qui elle-même a crée.
Faire l’expérience du TCTDF rend l’homme intégré et non plus divisé dans ses trois composants. L’homme est ainsi ramené à sa condition ORIGINALE . Toutefois, cela ne prévoit pas l’expérience préfixée qui doit encore être accomplie.
Dès que l’expérience du TCTDF a été accomplie le plan descriptif du territoire de chacun change. Ils apparaissent au sujet les vraies problèmes de la virtualité qu’il a décidé d’affronter, souvent cela provoque des moments de défaillance qui, à l’extrême, pourrait hypothétiquement aboutir à l’acte décisionnel de la part de la conscience intégrée, de reculer. Qu’es qu’il est mieux les extraterrestres ou bien les difficultés de la vie de tous les jours ? La conscience intégrée qui doit faire l’expérience a le libre arbitre et peut toujours choisir L’éventuel et très rare choix de reculer ne représente pas l’échec de la technique mais, au contraire est une évidente preuve de son succès puisque elle pose l’accent sur le fait que dans cet univers le libre arbitre reste totalement absolu.
Dans les cas que nous avons traités pendant un an, aucune conscience intégrée ne s’est plus faite reprendre. Quelque conteneur a eu quelques petits et gênants problème qui avec le temps qui passe ont tendance a se résoudre. Un seul a manifesté, de son plein gré, l’intention de rentrer dans le phénomène, mais jusqu’ à présent il ne l’a pas encore fait.
La C.I. du point de vue quantique possède les trois vecteurs d’espace, temps et énergie qui lui permettent de s’exprimer dans sa réalité virtuelle. Par contre les trois vecteurs de la conscience ceux qui appartiennent à la raison, à l’esprit et à l’âme, se sont parfaitement superposés en devenant un seule vecteur de connaissance conscience(qui agit dans toutes les directions en tant que multi verseur nda). Il faut souligner que les trois vecteurs de la conscience d’âme, raison et esprit, en tant que produits vectoriels des deux composants qui caractérisent chacun des trois éléments , sont «  non commutables «  entre eux. Cet à dire, ils sont placés à quatre-vingt-dix degrés l’un par rapport à l’autre et ne sont pas superposables dans celle qui était la sphère blanche que l’on obtenait à la fin du TCTD. Une fois que la sphère transparente est réduite à un point, dans la procédure que l’on verra par la suite, elle produit la superposition finale des trois valeurs de conscience, en détruisant ainsi encore plus, et plus à fond la séparation schizoïde entre âme, raison et esprit qui était à l’origine d’un être imparfait et surtout décidément vulnérable par manque de cohérence intérieure.
Les caractéristiques plus évidentes de la conscience intégrée, dès qu’elle est dans un état d’hypnose profonde, sont les suivantes :
Le sujet sait qu’il a construit l’univers
Le sujet affirme que l’être existe parce qu’ il se manifeste en faisant
Le sujet affirme que la dualité n’existe pas. Si l’on existe on existe pour faire : pour être tout on doit tout faire
Le sujet voit et perçoit l’univers de façon entièrement virtuelle, comme une fausse construction, sans solidité apparente
La conscience intégrée voit l’univers de façon réelle aussi. Réelle et ou virtuelle ensemble. Elle apprend à être observateur de soi même depuis des points infinis qui regardent vers son centre et qui, du centre regardent vers des points infinis
A’ travers la conscience intégrée on peut voyager dans la virtualité en acquérant des visions de n’importe quel espace temps. En même temps, petit à petit, affleurent dans la vie de tous les jours des aspects de nature paranormale .

La technique agit sur soi même
Le TCT classique prévoyait, dans sa complexité et longue duré, l’emploi d’un aide extérieur . L’operateur guidait le sujet dans la simulation mentale en lui faisant parcourir toutes les étapes nécessaires jusqu’à la fin, à la réalisation de la sphère blanche de la conscience. Cependant, au cours de l’ expérimentation de la nouvelle technique nous nous sommes rendus compte de quelques échecs partiels que l’on obtenait. En recherchant les causes de ces échecs on s’est retrouvé face à face avec la théorie de l’effet miroir.
L’univers, selon nos conceptions, est de nature holistique, c’est-à-dire, rien n’est séparé du tout, comme le prouvent les équations de la physique de Bohm. Dans ce sens, les réactions que quelqu’un d’autre aura envers moi dépendent exclusivement de moi. Si je me dispute, cela est du au fait que moi, je n’est pas rejoint l’harmonie . Si j’ entre dans une chambre où il y a quelqu’un d’ antipathique par exemple, même si je ne dis rien, « l’ antipathique » percevra mon hostilité. Il lui suffira donc n’importe quel geste de ma part pour déclencher une réaction violente contre moi. A’ ce moment là , je serai autorisé é à répondre puisque, techniquement je n’ai pas commencé. En réalité, j’ai eu en premier, une réaction négative contre l’autre. Dans ce contexte, l’autre s’est révolté puisque moi, à travers un champ morphogénétique local aurais lui communiqué mon antipathie .
On avait aussi remarqué que certains sujets n’arrivaient pas à bien comprendre certains parties de la méthode : cela produisait des problématiques après le traitement. Certains abductés ne comprenaient pas les effets quantiques d’onde et particule. L’extraterrestre ne les reprenait plus mais ces abductés n’arrivaient pas à se rendre invisibles à l’extraterrestre qui restait donc présent en tant que parasite, dans ses expériences quotidiennes. D’autres abductés avaient du mal à se séparer de l’ extraterrestre puisqu’ils ne comprenaient pas l’idée que le passée n’existe pas. Il y restaient donc attaché.
Selon une analyse plus approfondie que j’ai fait sur moi-même ainsi que sur quelqu’un des mes collègues qui pratiquaient le TCTDF en phase expérimentale, j’ai pu remarquer comment, pendant le test, la parole assumait une importance profonde. Derrière la parole en effet, il existait un autre type de méta communication plus profonde et efficace. Pendant le test l’operateur produit une sorte de situation dans laquelle il transmet un paquet d’informations qui migrent de sa propre conscience à la conscience de l’abducté .Si l’abducté est disponible à vouloir acquérir le paquet d’informations il obtient toutes les informations quel l’operateur lui transmet. Bref, le TCTDF pourrait être fait même en total silence, le résultat aurait été peut être, le même. Mais, comme les êtres humaines utilisent la parole dans cette virtualité pour simplifier les choses ( je ne sais pas jusqu’où n .d.a. ) nous avons utilisé la parole pour apprendre à la conscience la physique quantique. Cependant, dans ce contexte, si mon paquet informatif de conscience a quelque dissonance je le transmet tel qu’il est.
Par exemple, si j’ai quelque problème non résolu dans mon passé quand je mène un TCTDF sur un sujet abducté il pourra se libérer de l’extraterrestre de façon totale mai peut être, il continuera à voir son image à cote de son lit, la nuit dès qu’il essaie de s’endormir. Mon incapacité de me libérer du passé a été renvoyé à l’abducté qui, s’il n’a pas d’autres informations, ne sait pas gérer cette partie de la virtualité et va donc souffrir de mon même problème. Bref, si je suis enrhumé et je vais voir un médecin qui lui aussi est enrhumé je ne pourrai jamais être guéri puisque mon médecin n’a pas résolu le problème lui-même.
Il était clair que ce type de méta information agissait non seulement au niveau de la TCTDF mais constamment, dans toutes les relations journalières des êtres vivants.
Il était aussi clair là où nous avions partiellement échoué dans le passé ainsi que où le soi disant operateur chargé des abductés avait échoué. Si l’on n’est pas aussi pur qu’un cristal on finit pas saillir même son propre patient . Ceci pourrait être l’une des raisons pour laquelle certains abductés ne se libéraient pas entièrement du problème. Sauf si , évidemment, ils n’avaient eux même pas la volonté de s’émanciper de la question..
Donc, d’un point de vue théorique , personne peut effectuer un TCTDF sur des autres à moins qu’il ne soit parfait à l’intérieur de soi même. Il faut aussi dire que , en tant que je sache, il n’y a pas des etres humains parfaits . Cependant, il faut de toute façon souligner que les TCTDF que notre groupe a effectué jusqu’à présent, en générale, ont donné des bons résultats , même si avec quelques petites imperfections.
La meilleur chose à faire était de construire une partie expérimentale simple que chacun pourrait effectuer par lui-même sur soi même pourvu qu’il avait l’intention de manifester un gros acte de volonté pour vouloir résoudre ses problématiques. Il faut aussi souligner que la pourcentage de succès du TCTDF est strictement lié à la compréhension de ce que l’on est en train de faire. On ne peut pas effectuer le test en lisant tout simplement la partie expérimentale qui suit, comme s’il s’agissait d’un rituel de l’église catholique ou la prescription de n’importe quel médecin. Par contre, il faut comprendre exactement ce que chaque étape signifie. Pour cela, celui qui veut effectuer le test sur soi même doit lire, étudier, comprendre beaucoup des choses que j’ai écrit précédemment. Il doit avoir clair le significat des trois travaux intitulés Genesi, du premier au troisième, il doit comprendre comment fonctionnent les simulations mentales ainsi qu’étudier le fonctionnement et la théorie du TCT classique. Des erreurs d’interprétation pourraient invalider la procédure entière. Cependant, on sait que les informations importantes sont déjà à disposition de tout le monde au niveau de la grille holographique qui, à travers le champ morphogénétique sont déjà et depuis toujours, disponibles dans chacun d’entre nous. Les sujets auxquels ont a pratiqué le TCTDF en phase expérimentale doivent comprendre que, si après l’ application du test ils ont encore des doutes ou des incertitudes concernant certains situations de leur vie cela est du au fait que le test nous intègre, en supprimant la dualité et en permettant à la conscience de pouvoir faire son travail dans le conteneur sans être dérangée. Cependant, le système n’aide pas à résoudre son propre « destin » ( chemin des expériences ) que chacun doit résoudre par lui-même. En particulier, les personnes qui ont effectué le test ne doivent plus s’ adresser à moi ou à d’autres pour leurs questions non résolues. Ils doivent par contre, demander directement à leur conscience intégrée, qui est parfaitement en mesure de clarifier n’importe quel aspect de la réalité ou de toute façon, est et représente la conscience qui doit résoudre tous ce qui n’a pas été résolu.
L’objectif final est d’ obtenir l’harmonie. Il ne s’agit donc non plus de banalement chasser l’extraterrestre, qui, même s’il nous a ruiné la vie jusqu’à présent, à ce moment là n’est plus un danger pour nous.
Demandez donc à vos-même, à votre partie divine, elle répondra toujours. La maladie ne représente qu’un état d’incompréhension due à la séparation, tandis que la guérison réside dans l’ acquisition de la conscience. Dans ce contexte il est évident comment le TCTDF sert à tous les êtres humaines puisqu’il aide son intégration avec le soi profond et a le libérer de l’esclavage de faux Dieux et vrais Démons qui ont, comme le raconte le myth. , essayé de vivre pour l’éternité à travers l’expérience de la douleur vécue par des autres sans vouloir se salir les mains.
Ce détournement n’est que la représentation d’une conscience pauvre, résultat du manque de compréhension que nous sommes tous un. Dès que l’on comprend ça on comprend aussi comment il
fonctionne le miroir. Les humaines voient dans les extraterrestres, si méprisables, la partie méprisable d’eux-mêmes tandis que les extraterrestres voyaient dans la fragilité humaine leur propre fragilité. Dès l’instant où le duel meurt, chacun d’entre nous devient consciente de soi même. A’ partir de ce moment là, il ne regardera plus que soi même dans la glace, parce que dans soi il y a l’univers entier avec toutes les réponses à toutes les questions.
TCTDF : partie expérimentale
Vérifier de ne pas être dérangés, relaxez vous normalement et fermer vos yeux . Immergez vous dans le sombre de votre chambre mental e. Une chambre dans laquelle vous êtes au centre et où tout est noir. Votre chambre mentale. Vous savez que dans cette chambre il y aura des lampes qui probablement vous ne voyez pas parce que normalement elles sont éteintes ; cependant, elles pourraient aussi être allumés . Si elles ne le sont pas, allumez les l’une après l’autre. Vos trois lampes sont la raison que vous allumez en première, l’esprit que vous allumez en deuxième et l’âme qui allumerez en troisième.
Observez ces lampes qui sont dans votre chambre mentale, votre vous-même, votre essence. Observez la position, la couleur, la dimension, la distance entre vous et leur hauteur du sol. Les seules sources de lumière , dans votre chambre, sont les trois lampes. Vous pourriez voir une seule lampe qui représente la somme des trois. Si vous en voyez trois, identifiez celle qui représente votre partie animique et enfoncez y votre bras . Ecoutez et percevez la sensation tactile que vous avez. Qu’es que vous percevez à l’intérieur de la lampe d’âme ?Chaud ou froid, dense ou solide, liquide ou gazeux ? Vous sentez quelqu’ odeur en particulier ou bien quelque son en particulier ?
Tandis que vous percevez votre âme qui se montre à vous comme sphère lumineuse, demandez elle si elle se souvient quand, au début des temps, elle était unie aux deux autres sphères de raison et esprit qui à cet instant là n’existent pas encore. Avant l’actuelle séparation. Demandez à votre âme de retourner à ce point , quand âme, raison et esprit étaient une seule chose et il n’existent pas trois consciences mais une seule. Petit à petit, vous allez percevoir des images et des sensations de cet instant là. Demandez maintenant à âme si elle veut retourner dans cet état primordial. Observez et faite observer à votre sphère animique ce qui ce passe et pourquoi la sphère de la conscience s’est divisée en trois sous sphères. Il est important de prendre conscience de tout ça. Dès que âme décide si elle décide, de redevenir comme elle l’était à cet instant : une seule chose avec raison et esprit , non plus séparé, demandez elle de s’unir avec les deux autres sphères, en soulignant qu’il ne existe pas une couleur spécifique pour âme, raison et esprit mais que, en tant que partie d’un seul tout, elles peuvent prendre la couleur qu’elles désirent .Si âme ou bien raison et esprit veulent essayer de changer couleur ils pourront vérifier qu’ils pourront prendre n’importe quelle couleur. En effet ils sont le tout et chaque couleur représente quelque chose que l’on peut être. Poursuivons maintenant à la fusion des trois lampes en une seule lampe qui aura tout d’abord toutes les couleurs. Une lampe dans laquelle tous les petits points lumineux auront une couleur différente, tant que si l’on observe la lampe de loin elle nous apparaitra inexorablement blanche. Toutefois, de près, elle pourrait assumer toutes les couleurs de l’univers.
A’ ce moment là vous dites mentalement à la sphère lumineuse, somme des trois sphères originales, que, pour faire la fusion il n’est pas suffisante de se sommer de tel manière, mais il faut aussi se fondre de façon irréversible dans une seule chose, une sphère qui a une seule couleur, la couleur qui représente toutes les couleurs : la couleur transparente.
Dès que la sphère sera devenue complètement invisible, ( sans même en pouvoir distinguer les bords ), à cet instant là, la conscience intégrée retournera à Etre. Il faudra dire à la conscience intégrée que le néant et le tout sont la même chose mais que , rien ne peut s’ attacher au néant. Si à ce moment là, la sphère devient transparente cela signifie qu’il n’y a plus d’extraterrestres ou d’autres choses qui peuvent la déranger. S’il y avait quoi qu’il en soit à l’intérieur d’une structure transparente en fait, on pourrait le détecter et le faire tomber immédiatement .
A’ ce moment là, on fera remarquer à la sphère de la conscience intégrée qu’il n’y a plus de barrières entre âme, raison et esprit. Ces barrières n’existent plus, elles ne sont jamais existé puisque le passé a été modifié et personne n’a pu utiliser les sphères originaires séparément parce qu’ elles ne le sont jamais étés , puisque maintenant elles sont unies.
Maintenant qui vous êtes dans la chambre mentale, entrez avec votre corps dans la sphère transparente. Vous êtes une seule chose avec elle. Elle prends votre forme et s’entent sur votre conteneur faisant en sorte que le conteneur devient l’ image d’elle-même. Vous devenez sphère transparente.
Il n’y a plus de barrières ; les murs, le sol, le plafond de la chambre n’ont plus aucune raison d’être. La conscience intégrée détruit les barrières de la chambre mentale qu’ elle-même a crée, la chambre maintenant donne directement sur l’infinie total. Restez quelque instants à observer l’infinie total, tel qu’il se présente. Contemplez le lieux où vous existez.
Après quelque instant, demandez à votre sphère transparente d’écouter l’univers en devenant vous-même l’ univers. A’ cette effet, demandez à la sphère de s’épandre lentement. Vous vous étendez lentement jusqu’aux confins de l’univers, sans hâte, doucement. En même temps que vous vous étendez, touchez l’univers que vous mêmes avez crée, jusqu’à la fin, jusqu’à l’actuel limite. Votre sphère transparente a respiré d’un seul grand respire, englobant dans ce respire tout l’univers. En l’absorbant en soi même.
Comme dans un grand respire. Pour un instant, qui dure toute l’éternité, écoutez votre univers, là où vous êtes le tout.
Prenez conscience de votre corps puisque cela veut dire prendre conscience de l’univers entier. Après, expirez et en vous contractant devenez petit. Fait en sorte que votre sphère transparente collée à votre corps physique devient une sphère de plus en plus petite. Dans cet acte portez avec vous tout l’univers que vous avez englobé de façon qu’il devient, lui-même, très petit, doucement, de plus en plus petit, sans hâte, jusqu’il devient un petit point infinitésimal qui en soi contient tout l’univers. Savourez pour quelque instant cette sensation très particulière et rentrez maintenant dans votre dimension originale.
Maintenant, votre conscience intégrée sait qu’elle peut respirer et devenir une grande onde, une grande sphère ou bien une très petite balle.
Quand elle est onde elle est partout et donc nul part en particulier. Dans cet état elle est complètement invisible. Quand elle est petite particule elle est visible et donc prête à interagir avec le tout . Parlez à vous-même en tant que sphère intégrée et expliquez lui que devant à n’importe quelle expérience de la réalité virtuelle elle peut toujours exister dans ces deux états et se montrer comme onde ou comme particule : invisible ou visible.
Souvenez vous que la conscience intégrée utilise son conteneur ( le corps) pour faire l’expérience qu’elle est venue faire dans ce contexte virtuel . Il n’est donc pas bien que son propre conteneur soit pris par des autres. Souvenez vous aussi qu’il faut protéger son conteneur puisqu’il est l’expansion et le vêtement de la conscience intégrée.
Conclusions
L’exercice, si effectué sans négliger aucun paramètre, ne doit pas être refait puisque la fusion des trois sphères en une seule est irréversible.
Les expériences successives que le sujet voudra effectuer le conduiront à voyager dans l’univers sans plus besoin de visualiser sa sphère transparente à l’extérieur de soi parce que lui-même, il est sa propre sphère transparente. Si on visualise la sphère à l’extérieur de sois et si elle est opaque , cela veut dire que le corps a été repris au cours d’ une éventuel abduction . On peut déduire tout ça sur la base de l’ expérimentation qu’on a conduit jusqu’à présent.
Parfois dans la chambre mentale, au début du test ,on peut trouver moins de trois sphères . Cela est du au fait qu’elles peuvent être déjà fusionnés en une seule sphère transparente. D’autres fois, certaines sphères pourraient assumer la couleur noire, comme la chambre mentale dans laquelle elles sont plongées, elles ne pourraient donc pas être visibles. Dans ce cas, il faudra quand même unir les sphères même si certaines d’entre elles ne pourront pas être visibles. Il faudra ensuite procéder comme décrit ci dessus. Dans d’autres cas encore, dans la chambre mentale ils pourraient y avoir plus de trois sphères . Il faudra alors identifier les sphères de âme esprit et raison et travailler avec elles, en oubliant les autres qui disparaitront après la fusion de la conscience intégrée.
Ceux qui le désirent peuvent effectuer sur eux-mêmes la simulation mentale après avoir soigneusement étudié toute la théorie qui existe et sur laquelle se base cette application. Certains sujets pourront être aidés à effectuer le parcours de cette simulation par des autres. Cependant, il est vivement conseillé d’effectuer tout le parcours TOUS SEULS . Normalement, on tient a souligner que dans la plus part des cas, ceux qui affirment de ne pas être capables d’effectuer cette simulation de façon indépendante désirent uniquement confier à quelqu’un d’autre la responsabilité de leur existence. Il serait donc inutile de les aider .
Pour tous ceux qui ne comprennent pas le genre d’approche que l’on a suivi, je vous conseille, avant d’exprimer n’importe quel jugement sur ce sujet, d’effectuer cette simple expérience et de la comprendre entièrement, puisqu’on ne peut parler de quelque chose que l’on ne connait pas ou que l’on a pas expérimenté.
Il faut jamais avoir peur puisqu’il n’y a rien dans l’univers qu’il faut craindre sauf sa propre ignorance.
Bon voyage

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: